Quels sont les procédés d’implants capillaires et pourquoi sont-ils préconisés pour remédier à l’alopécie androgénique

L’alopécie est un trouble dermatologique qui affecte près de 3 Français sur 4. Ainsi, de nombreuses personnes assistent au fil des années au dégarnissement de leur chevelure sans être capables d’y remédier. La chute des cheveux ne s’effectue pas de manière disparate. Le plus souvent, elle suit une topographie bien précise.

Elle affecte d’abord la surface proche des tempes et de la zone frontale. Par la suite, c’est au vertex de subir le même sort. À la fin du processus, la chevelure de la victime est littéralement décimée. Il ne reste généralement que quelques cheveux localisés sur les côtés et à l’arrière de la tête.

Nous verrons dans cet article ce que représente véritablement la calvitie et nous montrerons en quoi la greffe des cheveux demeure la meilleure alternative.

La calvitie, un trouble dermatologique atypique

https://go-pretty.fr/procedes-dimplants-capillaires-remedier-alopecie-androgenique/

La calvitie est la plupart du temps héréditaire. 66 % des hommes et 38 % des femmes perdent leurs cheveux au cours de leur vie et 38 % des hommes deviennent complètement chauves. Aucun traitement ne parvient à faire repousser des cheveux sur un crâne chauve. L’unique solution, c’est la greffe de cheveux.

La chevelure comporte deux parties : la couronne hippocratique qui comprend les tempes et la nuque. Ce sont des zones généralement épargnées par la calvitie. La seconde partie de la chevelure se répand au-dessus du crâne. Cette zone est dotée d’un cycle pilaire qui s’épuise plus rapidement et duquel les cheveux finissent par tomber.

La meilleure alternative pour y remédier est la greffe. C’est une opération qui consiste à prélever une unité folliculaire dans la zone où les cheveux ne tombent jamais afin de la transplanter sur la zone affectée par la chute des cheveux.
Une fois la greffe terminée, les cheveux repoussent naturellement en gardant leur mémoire génétique. Il est de ce fait important de choisir un endroit idéal pour faire revivre ses cheveux. Dans ce domaine, l’implantation capillaire Turquie est la plus avancée du point de vue technologique et médical.

Techniques utilisées pour traiter un patient chauve

Il existe plusieurs techniques. La technique FUE et la FUT sont les plus utilisées. La technique FUT (Unité de Transplantation folliculaire) dite de la bandelette consiste à faire un prélèvement de cheveux au niveau de la partie de la nuque. La technique FUE (Unité d’Extraction folliculaire) plus moderne est moins invasive. Elle consiste à une extraction des unités folliculaires dans la partie donneuse.

Ces unités folliculaires seront plus tard transplantées au niveau des zones atteintes. Il est donc impossible de se faire greffer les cheveux d’un autre patient. Le patient concerné par la greffe donne et reçoit en même temps le greffon, il s’agit donc d’une autogreffe. Il n’y a pratiquement pas d’échec dans la greffe de cheveux : le taux d’échec se situe en dessous de 5 %. Il n’y a pratiquement pas d’âge limite pour le faire. Il faut compter en moyenne entre 4 h et 7 h pour que la greffe soit effectuée.

Des risques post opératoires quasi inexistants

Il n’existe absolument aucun effet secondaire après l’opération, hormis l’usage d’anesthésiants et de solutions spéciales où vont baigner les cheveux du patient. Avant la réimplantation, aucun autre produit n’est utilisé. Cependant, la qualité du greffon est un facteur déterminant pour la réussite de la transplantation capillaire. À cet effet, il est donc impératif de faire recours à un des professionnels.

Quels sont les procédés d’implants capillaires et pourquoi sont-ils préconisés pour remédier à l’alopécie androgénique
4.9 (98%) 32 votes